Italien

Pour l'école de la confiance
Vous êtes ici : Accueil > Textes officiels >

Sommaire

Le séminaire annuel du groupe des langues vivantes de l’Inspection générale a donné lieu à une réflexion collective sur le traitement des notions apparues dans les programmes de seconde et de cycle terminal en 2010. L’utilisation de ces notions telle qu’elle se donne à voir en classe au cours des visites d’inspection, dans les oraux de baccalauréat et dans les épreuves professionnelles des concours de recrutement, invite à conduire un premier bilan et à proposer {{des pistes de progrès}}. En effet, six ans après leur introduction, peuvent être tirés quelques enseignements à la fois pour une {{meilleure utilisation au lycée}} – et éventuellement dans un lycée rénové – et{{ pour une bonne appréhension des nouveaux programmes de collège}} qui mettent clairement l’accent sur les{{ thématiques culturelles}}. S’il est indéniable que l’introduction de ces notions s’est révélée positive pour éviter la succession de séquences sans lien entre elles, que les enseignants s’en sont emparés avec succès et qu’elles ont apporté une cohérence à la discipline langues vivantes, elles donnent parfois lieu à des dérives sur lesquelles il est intéressant de réfléchir aujourd’hui pour tenter de les corriger dans les années à venir. Cette note se veut donc avant tout un outil de formation destiné aux enseignants de collège comme de lycée, aux stagiaires en ESPE et aux candidats aux concours de recrutement, par le biais des corps d’inspection, des formateurs et des centres de préparation aux concours.

Note sur le traitement des notions au lycée

Séminaire annuel du groupe des langues vivantes de l’Inspection générale

Le séminaire annuel du groupe des langues vivantes de l’Inspection générale a donné lieu à une réflexion collective sur le traitement des notions apparues dans les programmes de seconde et de cycle terminal en 2010. L’utilisation de ces notions telle qu’elle se donne à voir en classe au cours des visites d’inspection, dans les oraux de baccalauréat et dans les épreuves professionnelles des concours de recrutement, invite à conduire un premier bilan et à proposer des pistes de progrès. En effet, six ans après leur introduction, peuvent être tirés quelques enseignements à la fois pour une meilleure utilisation au lycée – et éventuellement dans un lycée rénové – et pour une bonne appréhension des nouveaux programmes de collège qui mettent clairement l’accent sur les thématiques culturelles. S’il est indéniable que l’introduction de ces notions s’est révélée positive pour éviter la succession de séquences sans lien entre elles, que les enseignants s’en sont emparés avec succès et qu’elles ont apporté une cohérence à la discipline langues vivantes, elles donnent parfois lieu à des dérives sur lesquelles il est intéressant de réfléchir aujourd’hui pour tenter de les corriger dans les années à venir.

Cette note se veut donc avant tout un outil de formation destiné aux enseignants de collège comme de lycée, aux stagiaires en ESPE et aux candidats aux concours de recrutement, par le biais des corps d’inspection, des formateurs et des centres de préparation aux concours.

Mise à jour : 11 mai 2018